• "Mais il est bien meilleur dans le temps où nous vivons de cheminer avec les paysans de nos campagnes qu'avec les bourgeois de nos villes."

    Gérard de Nerval à Franz Liszt (1853)

  • « Adulte ? Jamais. [...]
    Je ne peux que rester fidèle
    À la merveilleuse monotonie du mystère.
    Voilà pourquoi, dans le bonheur,
    Je ne me suis jamais abandonné. Voilà
    Pourquoi dans l'angoisse de mes fautes
    Je n'ai jamais atteint un remords véritable.
    Égal, toujours égal à l'inexprimé,
    À l'origine de ce que je suis."

    Pier Paolo Pasolini (via Éloïse)

  •  
  • "La réalité est l'absence apparente de contradictions.
    Le merveilleux, c'est la contradiction qui apparaît dans le réel.
    L'amour est un état de confusion du réel et du merveilleux."

    Aragon

  • Mes enfants regardent un vieux petit film de Noël. Le père Noël y découvre que l'esprit de Noël est perdu dans notre monde : violence, indifférence, capitalisme débridé, omniprésence des valeurs marchandes, etc. Soit. Mais apparaît alors le paroxysme de la catastrophe, le père Noël apprend qu'il y a des gens qui ne mangent pas de dinde mais des produits végétariens à Noël ! Et le père Noël est désespéré, effondré, horrifié… Heureusement, le gentil héros, lui, mange des animaux morts ! Le père Noël est rassuré et tout le monde est enfin heureux. C'est infiniment consternant. Consternant.